Quand tes contacts Facebook vont trop loin.

Ce matin, comme presque tous les matins, 

…t’es allé sur Facebook pour consulter tes messages, voir ce que tes potes ont partagé dans votre groupe, les offres de stage, les photos du dernier voyage de ton pote globe trotteur (on en a tous un), les offres de location sur Paris à moins de 700 euros les 12m2, mais ça t’as jamais trouvé…
En revanche, ce que tu as trouvé, et à la pelle, c’est du bullshit. Du bullshit de compétition, même. Du bullshit qui dépasse le contenu du compte twitter de Nadine Morano, et ça, ça veut dire beaucoup (je ne continuerai pas sur du France Gall, chui sympa). Ma tête devant votre bullshit :
giphy (19)
     Le contact Facebook est romantique mais aussi philosophe et tient à partager ses jolies phrases toutes faites tous les jours, comme toi tu te sers un café avant d’affronter la civilisation. Il le fait parfois plusieurs fois par jour. Il ne s’arrête en réalité jamais. Du style :
Lorsque ton passé t’appelle, ne réponds pas, il n’a rien de nouveau à te dire.
C’est relou, c’est gnangnan, il est content.
Un peu à l’américaine, il est aussi très moralisateur. Que tu le veuilles ou non, t’as droit à une leçon de morale par jour et ça, c’est horripilant.
Tu pourrais croire qu’il y met tant de cœur et d’énergie (à pourrir ton fil d’actu à lui seul) pour défendre les droits de l’homme, dénoncer le racisme, le sexisme, les 36 millions d’esclaves présents dans le monde, bref, pour dénoncer sans essayer de te convaincre d’adhérer à ses idées. Et ben nan, et c’est là que son côté américain intervient : le contact Facebook te fait la morale, t’inonde d’informations, d’arguments choquants (photos à l’appui) et te fait culpabiliser de ne pas le suivre dans son mode de vie si parfait, si sain. Et c’est là que l’indocile qui est en moi intervient : ne me dis pas ce que je peux et ce que je ne peux pas faire. Ta méthode culpabilisante n’a aucun impact sur moi, si ce n’est qu’elle provoque l’effet totalement inverse de celui désiré : elle me donne envie de manger un bon poulet avec un manteau de fourrure sur le dos et des cuissardes en cuir aux pieds. A.r.r.ê.t.e.
giphy (20)
  • Ainsi, tu te retrouves avec un fil d’actu plein de messages anti-fourrure (j’adore la fourrure, j’aime pas la torture, mais j’adore la vraie fourrure. Catherine est d’accord. Je suis à peine désolée.) et on t’assassine à coups de : « COMMENT OSEZ VOUS PORTER DES CADAVRES ? ». En général, il y a deux, trois fautes d’orthographe qui traînent et moi je me freine pour ne pas commenter : « COMMENT OSES-TU FAIRE TANT DE FAUTES EN SI PEU DE MOTS ? ». Vrai combat.
  • Il y a aussi ceux qui s’acharnent à utiliser les hashtags sur Facebook. Ce sont les mêmes qui essayent d’utiliser la langue anglaise mais qui échouent. Problème de temps, ils z’ont pas conjugué, du coup ils parlent sans complexe de Mickael Jackson au présent. Sauf qu’il n’est plus.
    Dans le même genre, ceux qui sont en rage contre des politiques, insultes à gogo, mais qui ne savent pas conjuguer en français et au présent posent un vrai problème dans mon fil d’actu. Genre le problème dont il faut se débarasser rapidos.
giphy (22)
  • Celui qui partage un clip sorti il y a 4 ans comme s’il s’agissait d’une actu, t’as pas envie de NE PAS AIMER sa vidéo ? hein ? hein ? Le même partagera dans 6 mois ta chanson préférée. Et là, tu seras deg.
  • Et, last but not least, celui qui est présent sur tous les fils d’actualité Facebook du monde : celui qui vient de se mettre au sport (ou pas) et qui te tient au courant du moindre kilomètre couru.
     Au final, il est 6h50, t’as passé 15mn à lire ton fil d’actu avec un air désespéré (« Mais qui sont ces gens? »), t’as oublié de bouffer tes céréales et t’as déjà 15 de tension. Une moitié de solution : supprimer l’appli Facebook de son smartphone, ne garder que Messenger. Moitié parce que tu devras toujours te rendre sur Fb pour consulter les groupes auxquels tu as adhéré de ton ordi, mais moitié de solution quand même : tu commenceras ta journée avec moitié moins de bullshit !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s