Il parait qu’Alix Girod de l’Ain est scandaleuse

Y a un petit problème sur Internet.

Depuis quelques temps, il n’y a pas que celles qui osent dire ce qu’elles pensent (cf. Catherine Deneuve et Dunkerque) qui se font lyncher pour l’expression d’un avis personnel (partagé par beaucoup, en vrai, mais ça on ne le dit pas), il y a aussi celles qui osent faire de l’humour. Humour qui heurte des âmes très très très sensibles et susceptibles qui n’ont visiblement jamais su apprécier le second (dixième ?) degré des Robins des Bois, ou qui n’ont pas eu la chance de fréquenter des personnes à l’humour provocateur, délicieux et formateur (autant pour devenir plus intelligent que pour apprendre à se détendre du cul). Et qui donc sont sûrement en colère contre 96% des choses et personnes qui les entourent.
Je disais donc, dernièrement, il y en a qui se font lyncher pour des papiers sur des sujets dont personne n’en a généralement quelque chose à foutre. Dernier exemple en date : l’édito d’Alix Girod de l’Ain dans le ELLE du 3 juillet.

tumblr_ngc4n68mu31rymr5wo1_500diams

Depuis que les Inrocks se sont découverts féministes, depuis que les gens n’ont plus que les réseaux sociaux pour avoir l’occasion de posséder un avis, et depuis que certains ont absolument besoin de gueuler sur quelqu’un ou quelque chose chaque semaine au lieu de fermer leur gueule pour éviter de passer pour des abrutis réac, les accusations fusent. Sur Twitter, Facebook et même sur quelques médias, j’ai vu défiler des posts de gens pas contents d’un article du ELLE écrit par Alix Girod de l’Ain, dont vous avez peut-être vu au cinéma l’adaptation de son roman De l’autre côté du lit il y a un bon moment déjà. Oui, ce livre/film dans lequel Sophie Marceau pète un câble de n’avoir aucune reconnaissance pour les doubles journées de travail + job de maman qu’elle se tape de la part de son mari joué par Dany Boon, qui pense que sa femme a « toute la journée pour se reposer ». Dr Aga de son surnom a rédigé, pour une chronique qui se veut bien évidemment HYPER, HYPER sérieuse puisque baptisée « La consultation du Dr Aga » mais que la marseillaise est autant médecin que je suis chanteuse, un article intitulé « Mon ado refuse de se mettre en maillot » dans lequel elle propose des VRAIES solutions à ce problème.
Ce qui a offusqué les non-liseurs du magazine (qui savent donc de quoi ils parlent), d’après les extraits surlignés à l’encre jaune fluo pas contente et rapportés sur Twitter, ce sont ces quelques lignes :
  • « Ça lui passera ! D’ici deux ans, quand elle comprendra que ‘grosse’ en langage fille se traduit par ‘bonne’ en langage garçon »
  • « Aucune femme de plus de 40 ans n’a envie de marcher sur la plage à coté d’une fille de 14 ans en micro deux-pièces, fût-elle la chair de sa chair »
1) Vrai. Vrai archi vrai.
2) J’ai beaucoup de mal à croire qu’il soit impossible de prendre cette phrase comme il se doit, c’est-à-dire à la légère. Est-ce que ça vaut VRAIMENT la peine de préciser que t’avais pas à prendre cette phrase au sérieux le plus sérieux, toi qui a cru que les lectrices étaient assez bêtes pour ne pas être capables de s’imaginer le rictus se former sur le visage de la journaliste au moment où elle a écrit ces putains de mots ? 

tumblr_nox97d1pGc1rymr5wo1_500

Soit ces gens ne connaissent que le premier degré auquel cas c’est dramatique pour eux, soit ils préfèrent reconnaître et comprendre l’ironie uniquement quand ça les arrange et s’offusquer quand ils ont envie de prendre un truc mal et c’est détestable. Et de toute évidence, ils n’écoutent pas Alix Girod de l’Ain aux micros d’Europe 1 la semaine, de 15h à 16h, pour continuer à l’accuser de « faux féminisme ». Il y a quelques mois déjà, son papier « Je suis féministe mais… » avait rendu tout rouges des réactifs trois semaines après sa parution (!), qui avaient choisi de lui taper sur la gueule et de ne pas le lire jusqu’au bout pour comprendre ce que leur esprit avait eu du mal à intégrer les 20 premières lignes de l’article (elle concluait en disant qu’elle en avait marre de rajouter, chaque fois qu’elle disait qu’elle était féministe, que ça ne voulait pas dire qu’elle détestait les hommes). La chute était cruciale, encore plus pour ceux qui ont autant d’humour et d’esprit que j’ai de talents créatifs.
« Mon ado refuse de se mettre en maillot » en a mis en rogne, vous l’aurez compris. Moi, j’ai pas compris. J’ai fouillé dans mes archives, les phrases de la journaliste que je retiens toujours, qui me font le plus rire et pareil autour de moi (j’ai fait mon sondage t’as vu) sont de la même nature que celles qui ont enragé ces personnes qui se disent « engagées ». Par exemple :
  • « Mon naturel avenant a toujours été plus fort que les aléas du temps qui passe, je ris, je chantonne, je travaille de bon cœur, je ne hais pas mon corps, je suis aimable avec tout le monde. Même à mon mari, je parle comme à un être humain, un semblable. » (BEST SENTENCE EVER)
  • « Et ma fille, tellement plus jolie sans couches, à 14 ans, fait désormais des nuits complètes. Et leur plus jeune frère, 6 ans et quasi autonome depuis qu’il tente d’exploser le record du temps éveillé devant une console Wii (huit heures quarante-cinq par jour, il y arrive, mon tout-petit, je suis si fière) ! »
Les auriez-vous prises au sérieux ? Auriez-vous VRAIMENT été « écœuré », « choqué », « halluciné » comme vous le dites sur les réseaux sociaux par cet article que par celui dont on parle, QUI N’EST NI ECRIT PAR UN DOCTEUR NI UN VRAI TÉMOIGNAGE NI A PRENDRE AU SÉRIEUX BANDE DE DÉBILES ? Les commentaires qu’on peut lire sont hallucinants d’ignorance, de connerie et de méchanceté par des gens qui ne lisent pas Alix Girod de l’Ain chaque semaine et, je le répète, ne l’écoutent pas à la radio. Elle m’a montré l’importance de l’émancipation des femmes et ce qu’était le féminisme bien avant que vous, fervents militants pour l’égalité des sexes, et certains médias ne vous en souciez. Et oui, j’ai hâte de lire celui de cette semaine, « Mes enfants ont honte de moi », qui sera sûrement là encore un témoignage authentique qui viendra déclencher de vrais conseils venant de professionnels qualifiés dont le seul but est d’encourager les ados à détester leur corps et les parents à mépriser leurs enfants. Si t’as saisi l’ironie de ces derniers mots, alors on peut être amis.

giphy (18)

J’espère ne jamais devoir fréquenter et supporter des gens qui ne lisent pas mais critiquent, ne connaissent pas mais critiquent, ne saisissent pas mais critiquent, font semblant de ne pas comprendre mais critiquent, ne savent pas de quoi on parle mais suivent le mouvement je-m’offusque-donc-je-suis, et déballent leur bêtise sur internet parce qu’attaquer, c’est quand-même un passe-temps super excitant, et puis ça rend populaire.
Publicités

3 réflexions sur “Il parait qu’Alix Girod de l’Ain est scandaleuse

  1. Chère indocile, je découvre votre blog que je ne connaissais pas et je vois qu’il parle de moi (fierté) très gentiment en plus (re-fierté). Merci mille fois de prendre ma défense et surtout de comprendre que je suis plus souvent au second degré qu’au premier… Evidemment que tout ce que j’écris n’est pas à prendre au pied de la lettre ! Etant journaliste d’humeur, je dois bien forcer le trait pour faire sourire. Je ne vais plus sur les réseaux sociaux à cause de toutes ces tartines de m… qui blessent et ne sont jamais constructives… Heureusement, les VRAIES lectrices de ELLE comprennent (elles doivent être habitués, ou alors résilientes !) en tout cas, vous lire me met du baume au coeur, merci, merci encore, merci beaucoup.

    J'aime

    1. Oh ! Alix ! Quel plaisir de vous retrouver ici après nos quelques mails échangés l’an passé : c’est moi, Laure, qui a failli ramener sa tante au shooting spécial de ELLE et qui vous avais croisée dans le métro sans oser vous saluer. Je ne sais pas si vous vous souvenez… Ça fait bizarre dis donc ! Effectivement, j’étais un peu remontée… Bon, je sais pas comment vous êtes arrivée ici mais suis ravie que vous ayez laissé une trace. Et bien sûr, je suis toujours une lectrice fidèle dotée d’un second degré, hein. Merci !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s