« Tante Anahide, 93 ans, me demande de le dire, alors je le dis, en son nom : ‘J’ai été migrante' ».

J’entends dire que les migrants qui traversent terres et mers le font plus pour toucher la CMU que pour sauver leur peau, dis donc.

Du coup ça me donne envie de partager ce post. Suite au hashtag lancé par Le Nouvel Obs, #JeSuisMigrant, Sophie Fontanel (écrivaine, journaliste, Cosmopolitan, ELLE, L’Obs, qui manie l’humour et la mode comme personne), a partagé une fois de plus, sur son compte Instagram, une partie de son histoire. Celle de sa famille d’immigrés, de sa mère, et donc la sienne. Elle en parle souvent, et c’est toujours touchant.

Tante Anahide, 93 ans, me demande de le dire, alors je le dis, en son nom : "J'ai été migrante". Ce hashtag #jaietemigrante ou #jaietemigrant, proposé par @l_obs (qui sort demain) correspond si bien à cette femme arménienne arrivée en France par bateau, de Turquie, fuyant les persécutions. Il y a tant d'années. Ma famille a migré sur un bateau surpeuplé. Ça a pris deux ans, de bateaux en bateaux, de camps en camps. Ma mère est née en Grèce, pendant ce voyage. Et moi je suis la suite française de ces gens. Et en plus, ce sont elles qui m'ont transmis Eluard, Chanel, Ravel, tout ce qu'elles ont bu en venant ici, avec le statut de réfugiées. It means : never forget that, without people trying to settle their soul and bones in a new country, you have no society. #lavocationsophiefontanel #nouvelobs #lobs (Anahide, à gauche, et moi à droite, Long Island, 1983 : elle me faisait faire la prière de merci au pays d'accueil, au nom de tous les gens qui ont construit les États-Unis.) #tanteanahide

A post shared by SophieFontanel (@sophiefontanel) on

Clin d’œil à Nadine qui a oublié que des Français ont bel et bien fui leur pays en 39-45 (ces traîtres !), la preuve chez moi.
Clin d’œil à Marine, sa perpétuelle récupération politique nauséabonde et dangereuse qui fait du charme aux utilisateurs des réseaux sociaux.
Enfin, clin d’oeil à toi, ami de Facebook, qui ne fait que relayer les infos véritablement vraies qui prouvent, schéma à l’appui, que ces « clandestins ont plus de droits que les Français », et qui mène une réflexion très, très poussée grâce à tes 3 neurones. (Bon maintenant on n’est plus copains).
Un p’tit conseil tout de même : tu peux la suivre sur Instagram, c’est un délice de vannes, de finesse, d’intelligence, de beauté, d’audace et de style. Sophie Fontanel, hein, pas Morano ni l’autre. T’en ressors moins con, et être moins con, c’est important.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s