Les particularités de Valérie

Je ne prends pas de Uber. Je suis venue en G7. Je ne veux pas de bonbons. Je ne veux pas qu’on m’ouvre la porte. Je préfère qu’il connaisse son chemin. Je n’ai pas envie qu’on me note ni de mettre une note. Je préfère prendre le couloir de bus. Ou les anniversaires. Je déteste les anniversaires. Les gens qui vous le rappellent. Les collectes, les gens qui s’organisent leur propre cadeau, les adresses mails d’anniversaire. J’ai une cousine qui a fait ses 50 ans, je recevais 40 mails groupés par jour. Chacun devait ramener un balai pour qu’elle ait 50 balais. Je n’y suis pas allée. Je ne dois pas aimer faire partie d’un groupe sans doute. Les idées comiques ce n’est jamais drôle. Avoir 50 balais chez soi ce n’est pas drôle. C’est devenu un mode d’expression de faire des blagues tout le temps comme un excès de sincérité. Le drôle, c’est le spontané qui semble inventé tout de suite ; il ne faut pas sentir l’invention.

Valérie Lemercier, Vogue, Septembre 2015
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s