Reprendre le fitness après 9 mois d’abstention et mourir

Hier, j’ai assisté à mon premier cours de fitness en 9 mois. 

Nan, ça n’a rien à voir avec une grossesse, juste avec les prix exorbitants des abonnements dans les salles de sport parisiennes. Devant les 140€ d’adhésion et 80€/mois à débourser, avec mon salaire euh pardon, ma « gratification » (trop d’honneur) de stagiaire, j’ai pas eu d’autre choix que de me résigner : sacrifier mes (pauvres) nerfs et manger, ou faire du sport et mourir ? Bon, bah j’ai préféré prendre sur moi et continuer de m’alimenter, hein.

tumblr_mi2y9czlgt1s5eylpo1_500

Etant revenue à la normale, c’est-à-dire en province comme ils disent, je suis retournée à un cours hier. Pour la première fois, donc. En 9 mois. Si j’avais un conseil, ce serait de ne jamais arrêter les cours de gym pendant 9 mois. J’avais déjà souffert après un break de 6 mois. J’avais déjà dit « plus jamais ». On n’apprend jamais de ses erreurs. Ce qu’il y a, c’est que t’as beau faire autre chose pour compenser (mais pas trop non plus, faut l’avouer), quand tu reprends, c’est comme si t’avais jamais rien fait de ta vie. Comme si t’avais passé les 9 derniers mois alité à boire des litres de bières et à manger une plaque de chocolat tous les 2 jours. Ceci n’est pas inspiré d’un fait réel.
Du coup, je suis arrivée à ce cours en sachant très bien ce qui m’attendait : l’enfer. Déjà, pas maligne : j’y suis allée en trottinette. « Ben ouais, c’est tout près, chui pas en avance, ce sera plus pratique, puis je vais passer sur la digue, il fait beau… ». Inconsciente. J’ai mis un peu le turbo pour arriver au cours en 4mn, ce qui veut dire que ma cuisse droite était déjà en train de me dire « ralentis connasse, ça fait 9 mois que tu m’as pas bougé » avant même que je commence le cours. Puis le cours a commencé.

4-muscu_0-68_optimized

La prof a sorti ses élastiques préférés, ces engins de torture que tu enroules autour d’un pied, des deux pieds, d’une main et quand t’as de la chance, tout ça en même temps. L’échauffement t’avais prédit une séance spéciale « piqûre-de-rappel-pour-les-feignasses-dans-ton-genre », tu t’es pas trompée. Tu tentes de ne pas te ridiculiser en faisant tes fentes alors que tes quadriceps te font bien comprendre qu’ils vont pas te suivre, tu refais connaissance avec tes triceps, tu passes au sol et tu sais que le pire est encore à venir. Une fois arrivé à la 37ème pompe (true story), tu sais plus trop comment tu t’appelles, tu transpires autant des genoux que des cheveux et oh, tiens, du cou, tu te vois déjà demain en train de t’asseoir le plus lentement possible sur les toilettes tout en grimaçant pour pisser, galérer sur ta pauvre trotti sur la route du retour, tu te lances quelques mots doux au passage et tu jures sur la tête de ta mère, ta sœur et ta plaque de Côte d’or que plus JAMAIS t’attendras aussi longtemps pour t’y remettre.
Promis. Aujourd’hui ?

giphy-1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s