Tendances ski/snow 2017 : No money, no soucy

Chausse tes skis on s’en va !

Non, bon, pas encore, mais le coup d’envoi a été donné aujourd’hui par la station de Courchevel. Et ouais, il a déjà tellement neigé que ce vendredi 11 novembre, certains étaient en train de descendre des pistes du domaine pendant que d’autres rajoutaient du rhum dans la pâte à crêpes en attendant patiemment février. Je vous ai dit que c’était gratuit ? Pas les crêpes, hein. Les pistes. Juste pour aujourd’hui, mais bon, quand même. Rechausser les chaussures les plus inconfortables du monde pour être les premiers à glisser sur la neige, le sourire jusqu’aux oreilles, 1 mois avant l’ouverture officielle de la station, ça se prend moi je dis.

giphyfy

Feeling like
Sauf si t’habites pas à Courchevel. Dans ce cas, t’as plus qu’à reluquer les nouvelles collections ski/snow en ligne pour voir tout ce que tu pourras pas t’acheter. Y en a que ça pourrait déprimer, moi, ça me met en joie. Tu t’rappelles, quand j’étais partie m’acheter des chaussures et que j’étais revenue avec un nouveau pantalon à la place ? Toutes ces couleurs, épaisseurs et matières que tu peux pas mettre le reste de l’année, même dans le Nord, c’est tellement excitant, c’est comme un carnaval ! (Les 4gr d’alcool dans le sang en moins) (Quoique ?)
Alors j’ai fait mon repérage et comme chui sûre que t’es sûr(e) que je vais parler de Roxy tout de suite, je vais commencer par la collection Burton x L.A.M.B. Ça fait 3 ans que Gwen Stefani fait une collection capsule pour la marque et t’as même pas besoin de le savoir tellement c’est écrit dessus. Pas littéralement, hein. Cette année, c’est très urbain, il y a beaucoup de graffitis et de pièces cousues, comme celles qui te servaient à combler les trous de tes jeans quand t’étais jeune. Niveau couleurs, le kaki et le doré/jaune l’emportent. Faut aimer. J’aime pas tout. Je retiens ce blouson et ce pantalon; suis pas fan mais je les laisserais pas au fond du sachet si on venait à, je sais pas moi, me faire un cadeau.
Ce qui me plait surtout, c’est qu’elle a réussi à importer un détail, ZE détail de ses tenues de scènes depuis environ 1997/1998, sur ces pantalons de snow/ski. Ce truc qui fait tout, c’est une bande de tissu accrochée à l’arrière du pantalon, à la taille, qui tombe sur les fesses. Sur le modèle, on peut lire « I want you all over me like L.A.M.B », parole tirée de sa chanson Crash et, je suis faible, ça parle à mon moi fan. C’est pas noué par un délicat nœud en satin, mais ça vaut mieux : t’es pas partie chanter Hey Baby, t’es partie kiffer tout schuss dans la poudreuse.
Bon, en réalité, les seuls trucs que je pourrais m’acheter, c’est ce t-shirt et ce bonnet. Que j’aime beaucoup, je précise.
Autres coups de cœur, c’est chez Roxy que ça se passe (je suis tellement imprévisible…). Ben ouais, je sais pas, les autres ne m’excitent pas. Pas assez de couleurs vives chez Billabong, pas assez d’originalité ailleurs. Et s’il y a bien un moment dans l’année où je veux mettre du vif et du fluo, RANAFOUTRE, c’est quand je skie. Du coup, la question sur l’achat de cette très belle veste blanche tirée de la collab Roxy x Courrèges ne se pose pas (comme si le prix ne suffisait pas à dire « non »…). La ligne est superbe, l’étanchéité est quasi maximale, mais blanc sur blanc, c’est un coup à pas voir sa pote s’arrêter au resto d’altitude pour la pause bière et ça, c’est trop dangereux.
Par contre, d’autres articles de la ligne Pop Snow me régalent. On retrouve certains motifs présents sur les leggings/combis de la collection Pop Surf. Les tons plus sobres sont cools aussi. Mais ce que j’aime surtout, ce sont les couleurs qui me donnent envie de manger. Oui. Y a de l’abricot là-dedans. Et du Mr. Freeze bleu turquoise à la framboise. Et des longueurs de blousons pour tout le monde : plus long pour garder les fesses au sec en snow, plus court pour être plus libre de ses mouvements en ski.
Mis à part les futes à 300 balles, ce que je retiens de ce léchage d’e-shops enneigés, c’est le retour des combis. J’en avais pas vu depuis… je ne sais même plus quand. Ou alors je suis passée à côté sans les voir. Pour la collection 2017, Roxy en propose deux différentes, une dans les tons gris/blanc et une autre noire avec des chevrons et des motifs fluo qui, pour le coup, ne provoquent pas chez moi une irrésistible envie de vider mon CCP. C’est pas le modèle combi qui me retient, j’en ai eu, je les ai aimées et, quoi qu’on en dise, avoir une tenue 2 pièces ne facilite pas beaucoup plus le tant redouté passage aux toilettes : il y aura toujours un bout de tissu qui traînera dans l’eau noire au pied de la cuvette, la vie est ainsi faite. Je sais, c’est cruel, surtout quand on a mis 357€ dans du nylon. C’est probablement l’assemblage des motifs et des couleurs qui passe moins bien sur une combi.
On retrouve aussi un autre modèle chez Burton x L.A.M.B avec les mêmes codes urbains que sur le reste de la collection. Elle me fait l’effet de la salopette que j’ai mise pour repeindre la cage d’escalier -après la peinture posée- mais l’injustice, c’est qu’elle sera totalement canon sur Gwen Stefani dans 3 mois.

 

Publicités

Une réflexion sur “Tendances ski/snow 2017 : No money, no soucy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s