Et toi, à quoi tu penses quand tu cours ?

Il n’y a pas que Paris que j’aime détester, il y a aussi la course à pied.

Ou le running, ou le jogging, je sais plus lequel de ces synonymes est trendy sur Insta. Je parle de ce sport de maso où tu enfiles tes baskets pour courir après rien, pour rien. Moi, j’ai toujours eu du mal avec le concept. Je viens du tennis : tu cours après une balle en pensant « Tu vas voir où je vais te la mettre, sale pute » et tu mets la balle jaune bien au fond, bien dans le coin, bien à l’opposé de ton adversaire et t’es bien content de ton coup. (Je te vois déjà sourire, mais c’est pas sexuel). Oui, je suis exécrable quand j’ai une raquette dans la main, mais dans la vraie vie ça s’arrange, je te rassure…

tumblr_nc4k4jvjpw1qck1v3o1_250

Sauf que, sur ce tapis de course, que j’aime de tout mon 30% maso, c’est pas pareil  : c’est mes baskets, ma tête et rien d’autre. Et qu’est-ce qu’on se fait chier. C’est pas la faute au tapis. Que je coure à la plage, en salle ou au jardin du Luxembourg, mon ennui est le même et m’amène toujours à me demander : « Mais qu’est-ce que je fais ? ». Mais, comme ma dose de tennis a été fortement réduite, faut bien que je compense. J’aurais pu choisir la natation, qui m’ennuie beaucoup moins, mais ça aurait été moins drôle. C’est justement parce que j’en chie tellement mentalement, quand je cours, et ce depuis toujours, que j’ai fait ce choix typique du sportif masochiste : je ne supporte pas de ne pas aimer ça, moi aussi.giphy-4unknown
Doit bien y avoir un moyen de pas voir passer ces 45 minutes, nan ? Si je persévère, chui sûre de percer le secret, de trouver le bouton « ON » pour faire subitement apparaître l’intérêt. Si si, faut que je continue, ça va venir. Pourquoi les autres elles sourient quand elles courent, sur les photos Instagram, alors que moi je soupire ? Proposition de réponse : parce qu’elles ne sont pas en train de courir. Nan. Sinon elles posteraient pas la photo. Moi, quand je me regarde dans le miroir après ma course, j’ai un mouvement de recul. Alors dégainer l’appareil pour immortaliser cette incroyable face…plutôt courir 5km de plus.
216
Bien sûr, il y a des jours où c’est plus facile que d’autres, où je me surprends à regarder l’heure pour la première fois à -10mn avant la fin et à rallonger mon parcours (et là, en général, il pleut). Et d’autres où j’ai juste envie d’arrêter mon voisin de tapis pour lui demander « Eh, à quoi tu penses ? C’est quoi ton truc ? On va boire un coup ? ».
Ces sessions running où même Get me Bodied de Beyoncé ne suffit pas à balayer mon ennui, je vais t’en donner un aperçu. En espérant que tu puisses m’aider.

 

4aab1d3592f1299f558e4aa41a14e358

Dans ma tête, le paysage que je m’invente pour mettre toutes les chances de mon côté.
  • « Temps restant : 45mn ». Putain la louze. Allez c’est parti. Bon, ben j’y vais. Allez. j’y vais.
  • « Temps restant : 44mn ». Comment Benjamin Biolay s’est retrouvé dans ma playlist sport ?! Vite, du Rihanna ou je meurs.
  • « Temps restant : 42mn ». Non mais je viens de commencer, je peux pas déjà regarder le temps qu’il me reste. Je vais mettre ma serviette éponge sur l’écran du tapis. Interdiction de l’enlever avant genre 7 chansons.
  • Cette pensée était longue, j’ai bien gagné 2 minutes là, non ?
  • TA GUEULE
  • Allez, j’ai mis mon legging préféré en plus. MO-TIV’.
  • Comment il fait lui là, à droite ? Il a l’air de kiffer alors qu’on est enfermés dans une salle sans clim’ qui sent la transpi. Regarde son visage, ça va p’t’être t’aider, p’t’être qu’il est là le secret.
  • Nan, il est pas là le secret.giphy-4wtf5
  • « Take a right with me, if that’s alright, we’ll shine so bright, like the city lights when you’re by my side, stay by my side, come ooooon booooyyy !« . Ah cool, un bon No Doubt. En plus, ce morceau il dure genre 5 minutes au moins ! Allez ouais, 2è couplet. Ouais, 2è refrain. Milieu du refrain. Fin du refrain. Le pont ouais le pont ! Fin du pont. Putain, il est long ce morceau.
  • Le mec à ma gauche s’encourage tout seul pendant ses fractionnés. « AlleeeEEEZZZ VAS-Y !! CONTINUE !! » qu’il crie. Eh mec, t’es en salle hein, t’as vu ? « T’arrête pas t’arrête pas t’arrête pas », qu’il continue. Je le regarde ébahie, j’en oublie même mes 33 minutes restantes quand soudain, le drame. Il se mouche à la runner, au skieur, au voileur (ça va, je sais qu’on dit voileux), c’est-à-dire qu’il se vide le nez sans mouchoir ce bâtard. Un coup à droite, un coup à gauche, tout en extériorisant sa souffrance dans des cris animaliers comme s’il était pas entouré de 56 personnes ni sourdes, ni aveugles. Horrifiée, je reviens face à ma serviette éponge. Bon, ben le secret n’est pas à ma gauche non plus.

    giphy-4eyekiller

  • On n’est pas aidés, hein.
  • Je peux regarder l’heure là ? NON LAURE, CA FAIT QUE 2 CHANSONS PUTAIN !
  • Bon, à quoi je pense ? Non, tais-toi, le truc, c’est réussir à se vider la tête. Il faut que courir me vide la tête. Arrête de penser. Ne pense plus. Vide-toi la tête. Vide-toi la tête. Moi aussi, courir, ça doit me vider la tête. Y a pas de raison, ça marche pour tout le monde.
  • TA GUEULE
  • Ah je sais, je vais bosser sur ma foulée, ça m’occupera. Des plus petits pas pour en faire plus en 1 minute pour ensuite courir plus vite, il a dit.
  • Pourquoi y a pas la clim, ici ? C’est quand même un truc d’enfoirés ça, nan ?
  • Avec ces petits pas, j’ai l’impression que le temps passe encore plus lentement, c’est formidable.
  • J’aurais vraiment pas dû manger un burger au chèvre hier soir. Non, plutôt : j’aurais vraiment pas dû venir courir ce matin, après avoir mangé un burger au chèvre hier soir.
  • Sans oublier la raclette d’avant-hier…
  • Du coup, aujourd’hui je SUIS un fromage fondu, ma transpi sent la raclette j’en suis convaincue.

    tumblr_n3qdmwexk41r9qdkno1_400

  • Je le connais lui, non ? Merde, c’est un client. Remarque, pas maquillée et rouge comme mes ongles, je passe incognito là.
  • Bien bien bien.
  • Qu’est-ce qu’on se fait chier.
  • Je soulèverais bien la serviette pour voir le temps restant, là. Allez tant pis je le fais.
  • « Temps restant : 22mn ». MAIS LE TEMPS S’EST ARRÊTÉ OU QUOI ?
  • Les gouttes que je viens de recevoir sur mon bras gauche viennent forcément de ma propre transpiration. Pas du nez du cinglé d’à côté. Forcément. Hein ?
  • Ce morceau de Muse me sauve.
  • Pourquoi je cours, déjà ?
  • Merde, j’ai envie de pisser.
  • Du coup quand on court un marathon on fait comment ?
  • « Temps restant : 15mn ». J’arrêterais bien, là. Non, t’arrêteras pas. T’as jamais abandonné, je vois pas pourquoi t’abandonnerais aujourd’hui. Tu continues. OUAIS JE CONTINUE ! ALLEZ JE CONTINUE.

    giphy-4work

  • Pipiiiiiiiii
  • N’y pense pas. T’as pas envie, t’as même pas de vessie.
  • C’est pas une douleur de sciatique que je sens, là ?
  • « Temps restant : 10mn ». L’envie de chanter « Come on! Come on! Come on! Come on and TAKE IIIIIIIIIIIIIIT, take another little piece of my heart now baby » avec Janis Joplin est aussi forte que mon envie de pisser. Penser à serrer les dents. Et le reste.

    giphy-4wink

  • Allez, c’est cool, t’as eu Janis, cette chanson elle dure au moins 7 minutes, t’es près du but, t’as jamais été aussi proche de la fin, TU BRÛLES.
  • « Temps restant : 6 mn ». C’est quoi l’arnaque ?
  • Il faut absolument que je fasse pipi, et vite.
  • Allez courage, puis tais-toi, les autres ils se vident la tête là, en courant. Toi aussi, tu peux y arriver. Et tes foulées, elles sont comment ?
  • Entre deux savoureux « You’re my big distraction, obvious companion and I’m falling faaaaaaast, like an avalaaaaaaaaaaache » chantés par Gwen, j’entends l’autre dégueulasse d’à côté se moucher dans le vide. Que cette session se termine, vite.
  • « Temps restant : 1mn ». OH PUTAIN OUI !! ALLEZ FAIS PETER LE SPRINT !
  • « THE END ».
    giphy-4fy
    Trop bien, je peux manger du nutella demain.
    (Si t’as des astuces pour que plus jamais je ne m’emmerde en courant, n’hésite pas à commenter, tu auras ma reconnaissance éternelle -en nutella)
Publicités

2 réflexions sur “Et toi, à quoi tu penses quand tu cours ?

  1. Yo ! Moi perso, quand je cours, je ne m’empêche pas de penser au contraire. Sinon je me fais vraiment chier. Après j’ai une approche un peu différente de toi je pense, mon but est plutôt d’oublier que je suis en train de faire du sport ! Toute distraction est donc la bienvenue : le paysage autour de moi, j’en profite pour faire le point tout ça. Le « trick » ultime c’est quand même de m’imaginer dans une super scène de film ou la personne exorcise toute sa frustration en courant, raison pour laquelle j’écoute des musiques qui n’ont en général rien à voir avec de la musique de sport et qui sont en vérité extrêmement lentes (bon après je suis peut-être un peu chelou dans mes délires mais bon, je kiffe et du coup c’est carrément le but). C’est après coup que j’ai la tête vide et ça fait du BIEN. Je peux aller mon coucher peinard sans ressasser plein de trucs au lieu de m’endormir. Et oui, du coup je vais plutôt courir le soir pour évacuer les trucs de la journée.
    Je ne sais pas comment tu fais pour aller courir en salle en tout cas, parce que pour moi c’est clairement l’échec total. La course c’est une activité solo. Faut pas venir me saouler, je suis dans ma bulle. Faut pas me dire non plus combien de temps il faut courir : si un jour je le sens moyen et que je m’arrête à 30 min, tant pis je ne me force pas, un autre jour je vais courir une heure et kiffer comme jamais.

    Chouette article en tout cas :).

    J'aime

    1. Hey! Merci pour ton commentaire, c’est toujours bien d’échanger sur un tel problème lol. Je ne cours pas qu’en salle, mais c’est souvent mon échauffement cardio avant d’attaquer ma séance de muscu. Donc parfois je m’en tiens à un réel et court échauffement, parfois je le sens bien et je fais mes 45mn (souvent, c’est qu’il pleut dehors ;).
      Je crois qu’il n’y a pas de réponse universelle; je vois bien avec ton commentaire qu’on a tous notre manière de courir… Et je comprends tout à fait ton désir de garder ce moment-là pour toi, moi aussi j’aime bien être tranquille pendant le sport !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s