Y en a qui partent

17 septembre, ressenti 15 novembre.

Il est où mon été indien ? Elles sont où nos dernières journées à la plage ? Nos derniers apéros devant le soleil qui se couche ? Nos dernières séances de sport en short ? Je vais te le dire moi : en août. Ils sont tous restés en AOÛT.

crying

Septembre a donc décidé de ne pas jouer les prolongations et c’est une trahison à laquelle je ne me fais pas. Je REFUSE les pulls et les collants. Ça tombe bien, sur Instagram, on est encore en plein été. Y a ceux qui sont encore en Corse, ceux qui découvrent l’Italie, ceux qui se barrent à Bali. Et justement, ceux qui se barrent à Bali, ils me titillent. Pas pour Bali. Mais pour le mode de vie.
Parce qu’ici, pas de sorties en bateau prévues, pas de palmiers en vue, pas d’écriture d’articles depuis un bar posé sur une plage. Juste, 45mn matin et soir pour faire 7 km et un compte en banque qui te permet d’aller au resto genre, une fois dans le mois.

Du coup, ces gens qui osent se barrer, ils te font fantasmer. Et ramer. Ben ouais, tu vois leurs posts exotiques, apaisants et d’un coup, les images déprimantes de ta réalité à toi te reviennent comme une claque en pleine gueule (des images me reviennent comme le souvenir tendre d’une ancienne ritournelle, t’y as pensé toi aussi ??).
Et la réalité, la voici : tu bosses, oui. Mais. Tu pensais pouvoir mettre de côté, préparer un road trip avec tes potes, aller chez Zara tranquillou et tout ce que t’arrives à faire, c’est mettre de l’essence dans ta bagnole. Un soir, tu lis le papier d’une blogueuse qui a tout plaqué, CDI, appart et métro pour faire des voyages son mode de vie. C’est bien, hein. Super, même. Toi, tu crèves d’ailleurs, mais à ce stade, ton prochain week-end, ce sera en Normandie et dans 11 mois.

giphy (2)

Tu réalises alors que ta localisation te fait l’effet d’une punition. Lille. Tout ce bordeaux, putain. Ces briques rouge foncé devant ce ciel gris, tout le temps, tous les jours, c’est pas humain.
Ces 2 pauvres lignes de métro.
Ces odeurs devant Euralille.
Ce monde à Euralille.
Ce Pain Quotidien qui fait sa formule goûter (sauveur du dimanche aprem de la louze, on va pas se mentir) 3€ plus chère qu’à Paris. 8,50€, sérieusement ?
tumblr_o5n92oHAlL1rymr5wo1_500
Ces 4 rues intéressantes qu’il te reste une fois que tu as passé le stade Je-me-bourre-la-gueule-tous-les-soirs-je-vais-pas-en-cours-demain. Une fois que tu en as marre de croiser des mecs bourrés à n’importe quelle heure du jour en plein centre, d’autres qui viennent te demander de l’argent dès que tu t’installes en terrasse (7 fois en 2h. SEPT.FOIS. C’est beaucoup quand même).
Ces rues qu’il te reste une fois que tu en as marre de ne pas te sentir en sécurité le soir à 23h parce que tu rentres seule. Une fois que tu as claqué tout ce qui te restait dans un plein de courses et que tu ne veux pas te faire de mal à aller lécher les vitrines du vieux Lille. C’est con, y a que là-bas que t’as pas envie de partir en courant.

Cette citadelle, si peu soignée, son herbe à moitié tondue et son lot de psychopathes, à laquelle on n’a pas le droit de toucher sous peine de se risquer à une lapidation sur la Grand’Place. Moi j’m’en fous je vous le dis : c’est moche.
J’exagère peut-être un peu, c’est pas tout gris, tout moche : god bless le gâteau chocolat/praliné/noisettes de L’Impertinente.
Et puis, cette ville, en fait trop près de la côte pour être vraiment intéressante. Ici, il y a des gens qui font du paddle sur la Deûle. Du PADDLE sur la DEULE. La tristesse est immense. Les staphylocoques aussi.
Bref, depuis un moment, les gens partent.

Publicités

2 réflexions sur “Y en a qui partent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s